Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jackie
  • Le blog de Jackie
  • : Peintures, Photos, art, flore, environnement Nature ... Poésie Aubrac Arbres Silence Méditation Peinture Fleurs
  • Contact

Profil

Texte Libre

 Pour feuilleter mon album 

       "Automne "

cliquer sur l'image.                                             

   Mon livre modifié-1

Recherche

Mes peintures

Archives

Ma galerie en ligne

  Ma galerie en ligne   :

              link 








             





                        











 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
















Articles

Texte Libre



  Voir : mon autre blog consacré
 uniquement à l'Aubrac :
http://ameji.over-blog.com






























Texte Libre

 

 

Bienvenue



     Venez reposer vos yeux fatigués,
     laisser fleurir votre coeur...
     Venez cueillir des bouquets de couleurs
     qui chantent pour vous dans la lumière

     Non la beauté n'a pas déserté ce monde.
     Elle vous attend sur votre chemin
     pour venir au secours de vos espoirs déçus
     et semer encore des graines de vie
     sur les chemins de votre enfance.


       Amédée Besset

Huile sur toile ( 40 x 80 )
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 06:16

 

 

 

 

 

Couchers-ou-levers-desoleil-8064.jpg

 

 

 

 

Brume-brouillard-3-8069.jpg

 

 

 

 

Gouttes-3-7659.jpg

 

 

 

Reflets-4-7293.jpg

 

 

 

 

183_modifie-1--5-.jpg

 

 

 

 


J'entrerai dans la joie de ce qui m'est donné comme autant de fleurs

semées sur mon passage comme autant de couleurs.

 

J'entrerai dans la joie de ce qui me manque, de cette faim de vivre

qui me tient éveillé et m'appelle à dépasser les limites,

l'uniformité, l'indifférence.

Viendront encore et toujours aux yeux de mon coeur toutes ces petites choses

qui font la trame d'une journée, car il y a un infini dans toutes les choses,

même les plus petites et les plus vulgaires...

 

                                                                                A. B

 

 

 


Repost 0
Published by Jackie - dans Pensées
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 06:21

 

 

 

 

 

 

222_modifie-1.jpg

 

 

 

228.jpg

 

 

 

 

 

331.jpg

 

 

 

 

a1

 

 

 

 

115 amodifié-1

 

 

 

 

fle-025.jpg

 

 

 

 

Qu'importe si nous ne comprenons pas

le sens exact de la grande harmonie.

N'est-ce pas comme l'archet qui touche une corde

et en tire aussitôt toutes les sonorités ?

C'est le langage de la beauté,

c'est la caresse qui vient du coeur du monde

et

va droit à notre coeur.

Rabindranah Tagore

 

 

Repost 0
Published by Jackie - dans Pensées
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 06:21

 

 

 

seul ce jour se lève

auquel nous sommes éveillés.

H. D. Thoreau

 

 

 

328_modifie-1.jpg

 

250_modifie-1.jpg

 

 

 

 

107 modifié-1

 

 

 

 

074

 

 

 

1358-copie-1

 

 

003 o

 

 

  P1050808

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jackie - dans Pensées
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 06:26

ce

 

 

 

Ce qui éclaire notre vie,

Ce n'est rien qu'on puisse dire ou tenir.

Ce que l'on dit se tait.

Ce que l'on tient se perd.

Nous n'avons  guère plus de prise sur notre vie

que sur une poignée d'eau claire.

Nous ne possédons que ce qui nous échappe

et se nourrit de notre amour : un arbre dans le songe,

un visage dans le silence,

une lumière dans le ciel....

C. Bobin

 

 

 

 

 

 

085_modifie-1.jpg

 

 

 

 

Image1d.jpg

 

 

 

 

 

037.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC_2283_modifie-1.jpg

 

 

 

 

 

47

 

 

 

 

 

P1080734.jpg

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Jackie - dans Pensées
commenter cet article
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 06:15

...

 

 

 

Je suis amoureux de l'amour.
Notre corps pétri de terre est la lumière des cieux.
Autrefois, nous étions des enfants,
puis nous fûmes maîtres ;
Autrefois, nous étions heureux de voir des visages amis.
Écoute la fin de notre aventure :
Nous sommes devenus pareils aux nuages, pareils au Vent.
Le monde est plein de verdure, de fleurs,
Tout rit de l'éternelle beauté qui se reflète en tout.
Derrière le voile existe tant de beauté ;
là est mon être.
 
Rûmi


Recup 043


Image3th.jpg


011 -2

Image1d2_modifie-1.jpg

Repost 0
Published by Jackie - dans Pensées
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 11:22

 

 

 

 

    088 

 

 

 

 

Il faut donner à l'autre ce qu'il attend pour lui,

non ce que vous souhaitez pour vous.

Ce qu'il espère, non ce que vous êtes.

Car ce qu'il espère, ce n'est jamais ce que vous êtes, c'est toujours autre chose.

J'ai donc appris très tôt à donner ce que je n'avais pas.

Qu'est ce que c'est un adulte ?

C'est quelqu'un qui est absent de sa parole comme de sa vie

et qui le cache.

C'est quelqu'un qui ment.

Il ment non sur telle ou telle chose, mais sur ce qu'il est.

Un enfant devient adulte quand il est capable d'un tel mensonge profond, essentiel.

Oui, on est un peu comme ça quand on est amoureux.

On vide ses poches, on perd son nom.

On découvre avec ravissement la certitude de n'être rien.

Ma vie ne vient à moi qu'en mon absence.

Dans la clarté d'une pensée indifférente à mes pensées.

Dans la pureté d'un regard indifférent à mes désirs. Ma vie fleurit loin de moi, à l'école buissonière.

Je m'en sépare en allant dans le monde. Je la rejoins en contemplant le ciel. Le ciel matériel, peint en bleu et en or...

Les lumières qui y traînent sont des lettres d'amour.

Un amour sans appartenance. Sans avidité. Un amour qui ne vous demande rien

sinon d'être là.

Qui vous donne l'éternel, en passant.

 

 

 

013 

Pourquoi faudrait-il un sens à nos jours ?

Pour les sauver ? Mais ils n'ont pas besoin de l'être.

Il n'y a pas de perte dans nos vies, puisque nos vies sont perdues d'avance,

puisqu'elles passent un peu plus, chaque seconde.

Sans doute l 'avez-vous remarqué : notre attente

d'un amour, d'un printemps, d'un repos

est toujours comblée par surprise.

Comme si ce que nous espérions était toujours inespéré.

Comme si la vraie formule d'attendre était celle-ci :

ne rien prévoir,

sinon l'imprévisible.

Ne rien attendre, sinon l'inattendu.

Reste l'amour qui nous enlève de tout,

sans nous sauver de rien. La solitude est en nous comme une lame,

profondément enfoncée dans les chairs.

On ne pourrait nous l'enlever sans nous tuer aussitôt.

 

 

 

 

Fleurs-12-8960_modifie-1.jpg

 

 

 

 

L'amour ne révoque pas la solitude.

Il la parfait.

Il lui ouvre tout l'espace pour brûler.

L'amour n'est rien de plus que cette brûlure,

comme au blanc d'une flamme. Une éclaircie dans le sang.

Une lumièredans le souffle. Rien de plus.

Et pourtant il me semble que tout une vie serait légère,

penchée sur ce rien. Légère, limpide :

l'amour n'assombrit pas ce qu'il aime.

Il ne l'assombrit pas parce qu'il ne cherche pas à le prendre.

Il le touche sans le prendre.

Il le laisse aller et venir.

Il le regarde s'éloigner, d'un pas si fin qu'on ne l'entend pas mourir :

éloge du peu, louange du faible.

L'amour s'en vient, l'amour s'en va.

Toujours à son heure, jamais à la vôtre.

C. Bobin

 

 

 

059 modifié-1 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

Repost 0
Published by jackie - dans Pensées
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 05:30

 

 

 

 

 

Cela fait quatre milliards et demi d'années

que je réinvente ma manière de visiter la terre

avant le grand silence de la nuit.
Je suis toujours le même coucher de soleil,

et pourtant ma présence n'est jamais tout à fait semblable...
Chaque jour est l'occasion d'un nouveau miracle!

Il faut faire en sorte que chaque jour s'ouvre sur de nouveaux émerveillements...

Le grand art c'est de fabriquer

de l'extraordinaire avec de l'ordinaire!

François Garagnon

 

 

P1180245

P1180259

 

 

  Image020a modifié-1

 

 

 

Repost 0
Published by Jackie - dans Pensées
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 05:08

 

 

 

 

 

Je crois au monde comme à une pâquerette,


Parce que je le vois. Mais je ne pense pas à lui


Parce que penser c’est ne pas comprendre…


Le Monde ne s’est pas fait pour que nous pensions à lui


(penser c’est avoir mal aux yeux)


Mais pour que nous le regardions avec un sentiment d’accord…


Moi je n’ai pas de philosophie : j’ai des sens…


Si je parle de la Nature, ce n’est pas que je sache ce qu’elle est,


Mais parce que je l’aime, et je l’aime pour cette raison


Que celui qui aime ne sait jamais ce qu’il aime,


Ni ne sait pourquoi il aime, ni ce que c’est qu’aimer…


Aimer, c’est l’innocence éternelle,


Et l’unique innocence est de ne pas penser.



Fernando Pessoa

 

 

 

 


  338

 

 

 

 

111

 

 

064_modifie-1.jpg

 

 

 


Repost 0
Published by Jackie - dans Pensées
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 05:54

 

 

 

Trouver la profusion

au bord du pas grand chose,

au bord du rien...

Au bord du rien : un souffle, une esquisse,

un geste,

un rêve...


Kuroda

 

 

 

061 modifié-1

 

 

 

 

 

 

033

 

 

 

 

036

 

 

 

 

095

 

 

 

 

 

024 a modifié-1

 

 

 

 

144

 

 

 


Repost 0
Published by Jackie - dans Pensées
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 05:16

 

 

 

 

Observe la nature autour de toi,
la solitude d'une plaine ou la majesté d'une montagne.
Toute créature vivante, toute planète tire sa vie du soleil.
Toute créature vivante, toute plante est un bienfait.


Sagesse amérindienne


Printemps-2 1339 modifié-3
 

053_modifie-1--2-.jpg

137
 


162

330 modifié-1

054 modifié-1


Repost 0
Published by Jackie - dans Pensées
commenter cet article