Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Jackie
  • Le blog de Jackie
  • : Peintures, Photos, art, flore, environnement Nature ... Poésie Aubrac Arbres Silence Méditation Peinture Fleurs
  • Contact

Profil

Texte Libre

 Pour feuilleter mon album 

       "Automne "

cliquer sur l'image.                                             

   Mon livre modifié-1

Recherche

Mes peintures

Archives

Ma galerie en ligne

  Ma galerie en ligne   :

              link 








             





                        











 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
















Articles

Texte Libre



  Voir : mon autre blog consacré
 uniquement à l'Aubrac :
http://ameji.over-blog.com






























Texte Libre

 

 

Bienvenue



     Venez reposer vos yeux fatigués,
     laisser fleurir votre coeur...
     Venez cueillir des bouquets de couleurs
     qui chantent pour vous dans la lumière

     Non la beauté n'a pas déserté ce monde.
     Elle vous attend sur votre chemin
     pour venir au secours de vos espoirs déçus
     et semer encore des graines de vie
     sur les chemins de votre enfance.


       Amédée Besset

Huile sur toile ( 40 x 80 )
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 06:00





Seul le silence

Te fait participer

A l’estampe de la lumière


Seul le silence

Ouvre le recueil

Qu’obscurément d’arbre en arbre

De feuille en feuille

Tu dessines


Seul le silence

Dénoue tes lacets

Pour t'emmener

Par les sentiers du coeur

 

J. S

 

 

 

P1170044.jpg

 

 

 

Oiseaux-2-5267.jpg

 

 

  link

Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 06:17

 

 

 

Il suffit
parfois
d'un battement
d'aile
pour défaire
les plis
du coeur


Francine Carrillo

 

 

Insectes-papillons-5-2336-a_modifie-2.jpg

 

 

 

Insectes-papillons-5-2339_modifie-1.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 06:10

 

 

 

Soyez comme l'oiseau,

posé pour un instant sur une branche trop frêle,

qui sent ployer la branche et qui chante pourtant

sachant qu'il a des ailes.

Verlaine

 

 

 

 

238.jpg

 

 

 

 

 

047_modifie-2.jpg

 

 

 

 

 

 

048_modifie-1--6-a.jpg

 

 

 

 

 

 

bo-5--2-_modifie-1.jpg

 

 

 

205.jpg

 

 

 

Oiseaux-2-0319_modifie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

037

 

 

033 modifié-2

 

 

 

Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 06:27

 

 



Homme ! libre penseur - te crois-tu seul pensant
Dans ce monde où la vie éclate en toute chose :
Des forces que tu tiens ta liberté dispose,
Mais de tous tes conseils l'Univers est absent.

Respecte dans la bête un esprit agissant...
Chaque fleur est une âme à la Nature éclose ;
Un mystère d'amour dans le métal repose :
Tout est sensible ; - et tout sur ton être est puissant !

Crains dans le mur aveugle un regard qui t'épie :
A la matière même un verbe est attaché...
Ne la fais point servir à quelque usage impie.

Souvent, dans l'être obscur habite un Dieu caché ;
Et, comme un oeil naissant couvert par ses paupières
Un pur esprit s'accroît sous l'écorce des pierres.

 

G. de Nerval

 

 

 

 

 

 

247 modifié-1 (3)

 

 

 

 

 

Printemps-2 8721

 


 

 

 

578 modifié-1


 

 

P1150876

 

 

 

 

231

 

 

 

 

 

Mousse--lichens--sable roches 6392

 

 

 

 

 

 


 

Ficaire sze

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 06:20

 

 

 

 

 

La nuit n'est jamais complète


Il y a toujours puisque je le dis
Puisque je l'affirme
Au bout du chagrin une fenêtre ouverte
Une fenêtre éclairée
Il y a toujours un rêve qui veille
Désir à combler faim à satisfaire
Un cœur généreux
Une main tendue une main ouverte
Des yeux attentifs
Une vie la vie à se partager.

Paul Eluard

 

 

 


 

 

 

 

Nuit-6043.jpg

 

 

 

 

Nuit-7913_modifie-1.jpg

 

 

 

 

Nuit_modifie-2.jpg

 

 

 

 

Lac-des-moines.jpg

 

 

 

 


Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 07:07

                                                          

 

     Il n’y aura jamais assez

De caresses ni de doux baisers

Sur cette terre

J’aimerais ne partager que

Tendresse, joie, sérénité

Ma vie entière

 Ni toi ni moi ne sommes faits

Pour la guerre

Nous sommes faits pour marcher

Résolument vers la lumière

 Je ne veux plus entre toi et moi

Une quelconque intifada

Je ne veux plus te parler sabre

Je veux la grande paix sous les arbres

 J’veux respirer l’air du matin

Tout frais, tout neuf qui fait du bien

Je veux remplir mes poumons d’air pur

J’veux de l’amour et pas des murs

De janvier jusqu’en décembre

Je ne veux naviguer que tendre

 Je ne veux plus la moindre fusée

De longue ou de moyenne portée

Je veux un ciel bleu dégagé

Que le soleil puisse y jouer.

 Ni toi ni moi ne sommes faits

Pour la guerre

Nous sommes faits pour marcher

 

Résolument vers la lumière

 

 

Julos Beaucarne

 

 

 

Image4r

 

 


Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 06:00

 

 

 

Clic sur les photos pour les voir en grand

 

 

Fais en toi la part du mystère,
ne te laboure pas toujours tout entier
du soc de l'examen, mais laisse en ton cœur
un petit angle en jachère
pour les semences qu'apportent les vents,
et réserve un petit coin d'ombrage
pour les oiseaux du ciel qui passent ;

aie en ton âme une place
pour l'hôte que tu n'attends pas,
et un autel pour le dieu inconnu.

Et si un oiseau chante par hasard dans ta feuillée,
ne t'approche pas vite pour l'apprivoiser.
Et si tu sens quelque chose de nouveau,
pensée ou sentiment,
s'éveiller dans le fond de ton être,
n'y porte point vite la lumière ni le regard ;

protège par l'oubli le germe naissant,
entoure-le de paix, n'abrège pas sa nuit,
permets-lui de se former et de croître,
et n'ébruite pas ton bonheur.

Œuvre sacrée de la nature,
toute conception doit être enveloppée
du triple voile de la pudeur, du silence et de l'ombre.

Sois discret, sache attendre,
et rappelle-toi que la nature jalouse
frappe le plus souvent de mort
ce que la curiosité vaine ou le babil intempestif
ont profané.
.
Henri-Frédéric Amiel
"Grains de mil"

 

 

 

Divers-4337.jpg
.

 

 

 

103 modifié-1

 

 

 

Givre-neige-6-4735.jpg

 

 

 

 

Reflets-4-4777.jpg

 

 

 

Lune-4955.jpg

 

 

 

 

P1100775 modifié-1

 

 

 

 

Bon Noël à tous et à toutes

 

 

 

Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 06:19

 

 

Viens la lumière se déplie

sous la housse de rosée

se devine la prairie

Un souffle d'air dégraffe

les branches entassées de nuit

Toute feuille pivote d'impatience

Là où l'astre a percé

une roue est en partance

Elle va tout redorer

nous cribler d'innocence

retourner nos délits.

René Maltête.

 

 

 

 

 

 

P1070599_modifie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

028-z-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

Couchers ou levers desoleil 9759

 

 

 

T-L.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 06:38

 

 

 

 

 

 

 

s-27.jpg

 

 

 

 

P1170562 modifié-1

 

 

 

 

 

Je le sais que je ne suis pas seul,
Même si je suis seul.

Je le sais que je ne suis pas seul.

Et je chante et je pleure
Et au ciel et à la boue
J’adhère.

L. Jonanotti

Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 05:25

 

 

 

 

154 (3) modifié-1

 

 

 

 

 

 

086 modifié-1

 

 

 

 

 

095 (5)

 

 

 

Reflets-3 9651

 

 

 

 

 

 

 



                Celui qui voyage
                avec les yeux du dimanche,
                sur l'aile penchée des paroles,
                connaît le visage des choses
                et le chant qui monte
                entre les saules
                quand le silence se fait grand .


                                           André Rochedy

 

 

 


Repost 0
Published by Jackie - dans Poèmes
commenter cet article